► NeuroFeedBack : séance, matériel et principes généraux.

 

COMMENT SE DEROULE UNE SEANCE ?

 

Le processus est simple et très doux : le client écoute une musique douce à l'aide d'un casque HIFI (musique qu'il peut même apporter avec lui sur CD). De préférence, une musique plutôt agréable et apaisante...

 

Mais ce n'est pas la musique qui agit ! En continuant de lire cette page, vous allez comprendre comment NeurOptimal™ fonctionne... 

 

LE MATERIEL :

          LES CAPTEURS

 

5 capteurs sont placés sur la tête de l'utilisateur. Ils captent les signaux des ondes cérébrales émis par le cerveau de l'utilisateur. Ils sont alors transmis vers l'ordinateur . IMPORTANT : les capteurs ont pour unique fonction de... CAPTER ! 

 

C'est-à-dire qu'aucune impulsion électrique ou quoi que ce soit ne circule dans le sens ordinateur > utilisateur.

 

Les capteurs captent les signaux des ondes cérébrales de l'utilisateur et ils transmettent ces signaux à l'électroencéphalographe (qui est un amplificateur de signal).  

 

          L'ELECTROENCEPHALOGRAPHE

 

L'électroencéphalographe amplifie le signal reçu et transmet ce signal à l'ordinateur équipé du système NeurOptimal™. 

 

Lorsque l'ordinateur identifie un début d'excès d'amplitude d'onde (voir ci-dessous).

 

 

... NeurOptimal™ interrompt alors simultanément la musique, sur la durée très courte d'une micro-seconde.

 

Résumons l'enchaînement qui vient de se dérouler : 

 

Il y a tout d'abord :

 

1) l'écoute de la musique,

 

2) à un moment, NeurOptimal™ est informé d'un début d'excès d'amplitude d'ondes dans l'activité cérébrale de l'utilisateur,

 

3) Simultanément, NeurOptimal™ crée une brève interruption musicale, puis la musique remprend son cour normal. 

 

 

LA MICRO-INTERRUPTION MUSICALE

 

Cette micro-interruption est tellement courte que l'esprit conscient (beaucoup plus lent que l'inconscient) n'a pas le temps de la percevoir.

 

 

GROS PLAN SUR LE DETOURNEMENT D'ATTENTION PROVOQUE PAR LA MICRO-INTERRUPTION MUSICALE

 

Tout d'abord, il faut savoir la fonction la plus fondamentale de notre inconscient consiste à veiller à notre sécurité.

 

Et pour vérifier si nous sommes en sécurité ou non, l'inconscient pratique comme ceci :

 

Il utilise les messages collectés par chacun de nos 5 sens (vue, ouie, odorat, goût, touché) et va comparer ces messages (par exemple : légers bruits d'oiseaux, ciel bleu pâle, senteurs fraîches...) aux messages collectés l'instant d'avant, et tant que les messages sont identiques (par exemple, que les bruits d'oiseaux sont toujours légers, que le ciel est toujours bleu pâle etc...) il en conclue logiquement que rien n'a changé autour de nous et donc que nous sommes en sécurité. 

 

En revanche, si une différence sensible est identifiée dans cet environnement sensoriel (c'est-à-dire le surgissement de quoi que ce soit : un bruit ou un silence soudain, une lumière ou l'arrêt de la lumière, une odeur etc...), l'inconscient se dit « Tiens, que se passe-t-il ? », le but de ce questionnement est d'évaluer s'il s'agit d'un danger ou non.

 

Et pour pouvoir faire cela, notre cerveau suspend momentanément l'activité qu'il pratiquait jusqu'alors.

 

Pour prendre un exemple, imaginez que vous lisiez un livre. Et que tout à coup vous entendez un "boum!" dans la rue (= modification de votre environnement sonore).

 

Votre réaction immédiate sera de cesser de lire, pour vous focaliser sur l'origine de ce "boum" (vous tournerez votre regard vers la fenêtre) pour tenter de déterminer si ce "boum" représente un danger ou non.

 

 

Tout en faisant cela, vous aurez tout simplement détourné votre attention de votre livre vers un autre sujet (le "boum"), puis si vous êtes rassuré qu'il ne s'agit pas d'un danger, vous reprendrez votre activité de lecture.

 

 

Avec NeurOptimal le processus est identique : Dès que votre cerveau commence à produire un début d'excès d'amplitude d'onde (cet excès d'amplitude d'onde est comme une empreinte de quelque chose qui n'est pas harmonieux chez vous, par exmple un problème de sommeil), alors la musique s'interromp (= une modification de l'environnement sonore), en conséquence l'inconscient cesse alors de pratiquer ce qu'il faisait (c'est-à-dire son excès d'amplitude d'onde), pour se focaliser sur ce nouveau sujet (le silence impromptu) dans le but d'identifier s'il représente un danger ou non. Evidemment un silence n'est pas un danger...

 

 

La musique a repris et puisque ce micro-silence n'était manifestement pas un danger, le cerveau conclue cette expérience par la réponse "relaxation" (et non par la réponse "danger").  

 

 

Grâce à ce détournement d'attention (survenu au moment même où le cerveau allait faire un excès d'amplitude d'onde), le cerveau vient de faire l'expérience de ne pas faire son habituel excès d'amplitude d'ondes. Il a même obtenu une réponse positive en faisant cela (la conclusion "relaxation").

Le cerveau aura donc tendance à adopter ce nouveau fonctionnement qui présente plusieurs avantages, dont celui de permettre une économie d'énergie (l'excès d'amplitude d'onde fait dépenser plus d'énergie que l'amplitude normale). 

 

 

Ainsi, en ne pratiquant plus cet excès d'amplitude d'ondes, le cerveau évacue simultanément le dérèglement qui en découlait (c'est-à-dire par exemple l'angoisse qui y était liée, ou la nervosité, la difficulté de concentration, ou quoi que ce soit qui était relié à ce stress traumatique).

 

 

A noter qu'au plan physiologique, de nombreuses autres conséquences découlent de cette micro-interruption musicale, dont la création de nouvelles connexions neuronales (= + de capacités et de possibilités pour le cerveau).

 

 

LE CERVEAU SE REORGANISE PAR LUI-MÊME

 

Avec NeurOptimal™, l'élégance thérapeutique vient du fait qu'on ne fait qu’informer le cerveau sur sa propre activité, ce qui stimule sa réorganisation, et ce quel que soit son âge, son histoire, ses apprentissages.

 

LA SYNERGIE DES TECHNIQUES THERAPEUTIQUES

 

En cumulant l'efficacité de l'hypnose Ericksonienne, l'efficacité de la PNL et l'éfficacité du NeuroFeedBack, mon action action thérapeutique permet dans la plupart des cas des libérations rapides.

 

 

NeuroFeedBack : pour traiter qui ? pour traiter quoi ?

 

 

Est-ce que l'on cible un problème en particulier ?

 

 

Témoignages des professionnels de la santé

 

 

 

L' HYPNOSE ERICKSONIENNE

LA PROGRAMMATION

NEURO LINGUISTIQUE

LE NEURO FEED BACK

 

 

Je prends RDV au 

01 46 15 87 77

Je pose mes questions par email

J'envoie cette page à un(e) ami(e)

Je partage sur :

facebook / twitter